28/08/2018

Interview d'Eric Pecastaing, créateur de l'entreprise EPME

-              Monsieur PECASTAING, vous venez de créer votre entreprise d’expertise automobile, pouvez-vous nous décrire votre activité ?

Le métier d'expert en automobile est surtout connu dans le cadre des sinistres "collisions". C'est cette fameuse personne qui vous annonce la bonne ou mauvaise nouvelle concernant le coût des travaux de remise en état et de la valeur de votre véhicule suite à un accident...

Cependant, le champ d'activités est beaucoup plus vaste qu'il n'y parait: du conseil à l'achat ou à la vente, à la gestion des litiges en passant par la cotation de véhicules de collection, à la contre-expertise ou encore à l'arbitrage entre deux autres confrères, etc. etc. C'est donc un métier très riche car nécessitant des connaissances à la fois techniques et juridiques.

Dans le système assurantiel français, l'expert en automobile est la pierre angulaire du fonctionnement "assuré-assureur-réparateur", il doit donc posséder un certain sens du compromis tout en respectant ses obligations légales.  Enfin l'expert automobile  doit apporter une attention toute particulière à la communication car: savoir c'est bien... mais faire savoir c'est mieux !!!

En ce qui me concerne, j'ai pris la décision d'axer essentiellement mon activité autour les dossiers de types Protection Juridique et Responsabilité Civile Professionnelle. Il s'agit bien souvent de litiges entre particuliers et professionnels. J'interviens dans le cadre amiable, et mon rôle est de vérifier le bien fondé de la demande, de convoquer les parties concernées à des réunions contradictoires, de déterminer l'origine des désordres, les responsabilités qui en découlent et  d'estimer le coût du préjudice. Cette démarche a pour but d'éviter la mise en place d'une procédure judiciaire, longue, coûteuse et incertaine.

Bien sur mon activité n'est pas cantonnée à ce type de dossier, je réalise également de l'assistance à l'achat ou à la vente de véhicule d'occasion, du conseil, de l'estimation de valeur de véhicules anciens, bref il y en a pour tous donc n'hésitez pas à me solliciter.

 

-              Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans un projet de création ?

Mon premier leitmotiv est sans hésitation l'envie de liberté. Celle de pouvoir choisir et donc d'être totalement responsable de son travail et de l'orientation que l'on souhaite lui apporter.

J'ai été salarié d'un cabinet d'expertise durant 17 années, durant lesquelles j'ai pu évoluer jusqu'à arriver au bout d'un certain épanouissement. Puis est arrivé le temps pour moi d'une envie de vivre autre chose, de me lancer des défis, de voir se concrétiser des idées qui m'appartiennent, de travailler en accord avec mes convictions. Bref, de créer mon propre cabinet d'expertise !

 

-              Par quelles étapes êtes-vous passé pour atteindre votre objectif ?

Et bien la première étape fût, pour ma part, une réflexion sur l'axe que je souhaitais prendre dans mon positionnement au sein du petit monde des experts en automobile. Donc, une sorte de stratégie commerciale. En cela, mes 17 années d'exercice et ma connaissance du secteur m'ont permis d'y apporter une vision assez éclairée.

De suite après ma réflexion, il m'a fallu comprendre comment créer une entreprise, car je n'en avais aucune idée. Une demi-journée à la CCI de Bordeaux me fit en prendre conscience...

Il fallait donc que je trouve une zone de chalandise qui me permettrait d'allier ma vie professionnelle et personnelle, donc la Haute Gironde.

Enfin, j'ai eu la chance (si l'on y croit) de découvrir la Pépinière d'Entreprise de la Haute Gironde et ses collaborateurs sans qui je serais probablement encore en train de construire mon projet.

Car il faut le dire, j'étais très pressé par le temps car sans même avoir réalisé de démarche commerciale, des clients me proposaient déjà du travail !!!

Il a donc fallu que je sois à l'écoute et réactif afin d'optimiser au maximum les délais.

Je ne sais pas s'il existe des records en terme de "temps de création d'entreprise" mais j'avoue qu'en 1 mois et demi sur la période estivale ... je n'en reviens toujours pas !

 

-              Quelles ont été vos motivations pour intégrer la Pépinière d’Entreprises de la Haute Gironde ?

Ma première motivation a été l'emplacement géographique, à proximité d' un accès à l'autoroute A10, important dans le cadre de mon activité.

Bien sur le fait de ne pas avoir de bail commercial était pour moi une sécurité même si je ne doute pas de la pérennité de mon projet, on ne sait jamais ! Les débuts sont toujours difficiles.

Mais dès le premier rendez-vous, j'ai ressenti l'implication et la bienveillance de toute l'équipe de la Pépinière et cela, quand on pense être seul à porter un projet, et bien ça vous motive d'autant plus et ça n' a pas de prix. La suite me donnera raison car l'accompagnement à la création fut excellent. J'en profite pour vous remercier toutes et tous chaleureusement !

La qualité des locaux et des infrastructures (internet fibre, mutualisation des équipements, salle de réunion, gestion du courrier, ...) m'a également agréablement surpris. Le projet d'agrandissement est d'ailleurs fort intéressant.

Ensuite, le fait de ne pas être isolé dans un local en centre ville sans forcément côtoyer ses voisins. Ici, tout le monde se parle et l'idée d'un pot d'accueil est d'ailleurs la preuve de la volonté d'entretenir ces liens entre les différentes sociétés qui composent la Pépinière.

Enfin, l'accueil téléphonique personnalisé... comment dire ? Je n'aurais jamais pu m'offrir les services d'une standardiste et comme je souhaite ouvrir mon activité aux particuliers et bien c'est sans aucun doute un gage de sérieux et de professionnalisme, ce qui correspond très bien à ce que je veux faire.

 

-              Désormais que peut on vous souhaiter pour les mois à venir ?

Pour les mois à venir, que mon activité continue à prospérer comme elle a débuté tout en me permettant de trouver un équilibre entre ma vie personnelle et professionnelle.