30/07/2019

Interview DIAGNOSTICS COURANT (Grégory COURANT)

Monsieur COURANT, vous venez de créer votre entreprise spécialisée dans le diagnostic immobilier, pouvez-vous nous décrire votre activité ?

Lorsqu’un bien immobilier doit être vendu, loué ou mis en travaux, une série de diagnostics doivent être effectués. C’est le rôle du diagnostiqueur immobilier. Il s’occupe des contrôles obligatoires selon la réglementation en vigueur dans chacun des domaines: DPE (Diagnostics Performance Énergétique), Électricité, gaz, plomb, amiante, termites… Et sans le dossier technique à fournir lors de la vente ou de la mise en location d'un bien immobilier, pas de transaction possible avec le notaire ou l'agent immobilier, c'est le côté légal du job.

Je vois mon métier plus comme celui d'un "expert-conseil" qui prévient des dangers potentiels quotidiens en contrôlant les installations (électrocution, intoxication Monoxyde de carbone, fuite de gaz,...) mais aussi qui identifie les risques sanitaires et environnementaux (amiante dans les matériaux de construction, source de nombreux cancers, et risques de saturnisme infantile pour l'exposition au plomb dans les peintures). Avec un équipement technique de pointe, je prélève des échantillons pour analyse et scrute tous les recoins du bien immobilier. Je peux aussi être amené à faire des calculs de superficie. De retour au bureau, une grande partie du travail consiste en la rédaction du rapport et des solutions aux problèmes trouvés. 

 

Qu’est-ce qui vous a donné envie de tenter l’aventure d’une création d’entreprise ?

J'ai toujours eu envie de tenter cette expérience de création et de me mettre "à mon compte". Après 15 ans d'expérience en tant que chef de projet en informatique, j'ai fait, en 2013, une première tentative en tant qu'autoentrepreneur toujours dans l'informatique. J'ai finalement repris un emploi salarié un an plus tard, mais toujours avec ce projet en tête qu'un jour je créerai quelque chose.

Par quelles étapes êtes-vous passé avant de débuter votre activité ?

Plusieurs étapes importantes: la quarantaine d'abord et après 18 ans de salariat, toujours cette envie d'entreprendre et d'être indépendant, puis un bilan de compétences qui m'a aidé à affiner mes envies et mes priorités tant professionnelles que privées, des rencontres avec des professionnels de l'immobilier (agents immobiliers, diagnostiqueurs) d'abord en tant que clients de mon portefeuille commercial puis en tant qu'amis. Et enfin le déclic, un plan social dans l'entreprise où je travaillais depuis 4 ans qui m'a conduit à envisager un nouvel avenir. L'idée de devenir diagnostiqueur immobilier était lancée!

Ensuite il y a eu cette longue formation technique notamment pour acquérir les connaissances dans le bâtiment, puis les certifications dans chaque domaine de compétences et enfin les épreuves théoriques et pratiques de la certification pour devenir diagnostiqueur agréé. Sorti du centre de formation, le grand bain: créer sa société à proprement dite!

 

Quelles ont été vos motivations pour intégrer la Pépinière d’Entreprises de la Haute Gironde ?

La pépinière est une structure unique sur ce territoire et c'est une chance de pouvoir expérimenter la création au sein de cette couveuse d'entreprises en devenir. Pour le partage bien sûr:


1- des ressources logistiques d'abord, car quand on créé, le budget est serré.


2- des expériences et connaissances, pour toute l'aide apportée sur les formalités légales, les business plans, les bilans prévisionnels…


3- d'énergie car en tant que créateur s'il y a une ressource dont on dispose en grande quantité, c'est de l'énergie, de la créativité et de la motivation car on créé pour soi et on y croit à 200% !!!